ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ARCHITECTURE DE MARC MIMRAM



01-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Le concours pour l’extension et la réhabilitation de l’Ensas a été remporté par l’architecte-ingénieur Marc Mimram. Le nouvel ensemble, ancré dans la ville, permettra de doubler la surface utile; des choix techniques associant la géothermie et la ventilation naturelle ont été retenus pour contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.


02-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


“L’architecture ne peut être enseignée en dehors de la ville qu’elle transforme, et sur laquelle elle se fonde. Le bâtiment de la nouvelle Ecole d’architecture doit être ouvert sur la ville, en dialogue avec elle, accueillant aux regards croisés des habitants du quartier, des visiteurs, des étudiants.


03-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Le rez-de-chaussée du nouveau bâtiment forme un socle transparent offert à cette rencontre, en accueillant les activités publiques de l’école, la cafétéria et la salle d’exposition en liaison directe avec les amphithéâtres à rez-de-jardin.


04-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Cet horizon offert sur la ville se prolonge verticalement dans la faille de l’atrium qui accueille sur quatre niveaux la projection des activités de l’école sur la ville et crée le lien entre celle-ci et les activités pédagogiques. Cette promenade verticale se poursuit par la passerelle qui enjambe la rue Moll en s’y installant comme une vitrine ouverte sur la ville.


05-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Ainsi la nouvelle école n’est pas repliée sur elle-même, elle se fonde sur ce dialogue généreux avec la ville, par la mise en évidence des parcours ouverts sur celle-ci, par la générosité de la projection de l’activité pédagogique sur l’espace public.


06-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


La promenade verticale dans le hall et ses prolongements doit joindre celle horizontale dans la passerelle qui lie les deux bâtiments en s’encrant très profondément en eux pour offrir ce coeur vivant, lumineux, généreux, en partage sur la ville. Le bâtiment Moll tente de tirer parti au maximum de l’enveloppe des gabarits réglementaires.


07-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Il s’agit avant tout d’offrir le volume maximal dans les contraintes fixées par le règlement d’urbanisme. Les géométries se fondent sur les alignements, le maintien des gabarits de 12 m et de 18 m, l’épaisseur constructible dans la largeur des 20 m, et les attiques en retrait préconisés. Il s’agit ici de tirer parti de ces contraintes pour constituer trois corps de bâtiments superposés de deux étages chacun, dégageant le vide des activités communes ouvertes sur la ville.


08-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Depuis l’intérieur, chaque salle trouve son prolongement sur la ville par les vues qu’elle offre, par les regards qu’elle permet en fonction des usages, de la lumière du Nord sur la rue Moll, de celle de l’Est vers le boulevard du Président Wilson, et les prolongements naturels des ateliers d’art plastique sur les terrasses accessibles.


09-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Une fois cette ouverture sur la ville généreusement offerte, la structure porteuse se hiérarchise simplement autour des contraintes gravitaires, en exploitant les effets de ces grandes plaques percées dans l’ordre qu’il imprime à la structure. Alors l’enveloppe de métal et de lumière unifie l’ensemble sans occulter la réalité constructive de l’édifice.


10-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram


Les reprises de charges laissent libre le rez-de-chaussée dans sa transparence ouverte sur la ville. A l’heure de l’intégration des préoccupations environnementales, c’est un nouveau dialogue entre structure et veture qui se met en place, une vision environnementale généreuse, une structure frugale, un espace libre protecteur mais ouvert sur la ville” Marc Mimram.


13-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram11-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram12-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram

16-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram14-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram15-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram

19-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram17-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram18-École-Nationale-Supérieure-d’Architecture-de-Marc-Mimram

Location: Strasbourg, France

Architect: Marc Mimram

Project Team: Fabien Mauduit, Pamela Durasamy, Francis Jacquiod Sergio Pauletto, Sylvia Singer Bayrle, Nicolas Videgrain

Engineering: BET Fluids

Structural Work: Leon Grosse ( Agent ) and Its Co -Contractors Sefi Intrafor / Egts / Adam / Olry Walls

Size: 8457 m2

Year: 2013

Cost: € 12,7 mil.

Project management: Ministry of Culture and Communication - Directorate General of Heritage

Project management agent: OPPIC